Le bulletin du CIP: un bulletin pharmaco-thérapeutique pour quoi faire?

ParadminG

Le bulletin du CIP: un bulletin pharmaco-thérapeutique pour quoi faire?

S’il est bien un domaine dans lequel les connaissances acquises lors de la formation initiale sont insuffisantes pour l’exercice du métier, c’est bien le domaine médical. Les constantes évolutions observées dans ce domaine, obligent les soignants à actualiser
leurs connaissances de façon permanente. La presse médicale reste l’un des moyens privilégiés de diffusion de l’information médicale, pour peu que les professionnels de santé fassent l’effort de la rechercher.
Cette presse médicale peut comprendre des publications aux objectifs, procédures éditoriales et styles rédactionnels différents.

Le bulletin du Cip-Bénin s’inscrit résolument dans une dynamique de formation continue, s’ adressant tout particulièrement aux prescripteurs et aux dispensateurs du médicament. Ainsi la ligne éditoriale de ce bulletin est celle de faire la promotion active de l’usage rationnel du médicament, dans l’acte de soin effectué sur le patient.

Rappelons que selon l’OMS « Une utilisation rationnelle des médicaments
implique que les patients reçoivent les traitements appropriés à leurs besoins médicaux, à des doses qui correspondent à leurs caractéristiques individuelles, sur une durée adaptée et au moindre coût pour eux et
pour la collectivité». Pour avoir une idée de la pertinence de cette problématique, voici ces quelques chiffres de cette même organisation qui sont assez édifiants. A l’échelle mondiale, on estime que plus de 50% de tous les médicaments sont prescrits, distribués ou vendus de manière inappropriée pendant que des patients pour insuffisance d’information, ne les prennent pas correctement. Tout ceci dans un environnement global où un tiers de la population mondiale n’a pas accès aux médicaments essentiels. Ces différents usages inappropriés des médicaments ont pour principaux impacts la diminution de la qualité des traitements délivrés,
I ‘ augmentation des risques d’effets indésirables et l’émergence de résistances microbiennes. Dans la panoplie des causes favorisant cet usage non rationnel, on retrouve causes identifiées, entre autres insuffisance de formation continue des prescripteurs qui par ailleurs ne disposent pas
d’une information objective et indépendante sur le médicament. S’en remettant pour la plupart et pour le reste du temps à ceux chargés d’en assurer la promotion. Voilà résumé toute l’ambition de ce bulletin, offrir
une information objective et indépendante de tout lobby pharmaceutique, de tout intérêt corporatiste, de tout conformisme, avec cette seule et unique exigence à savoir que le choix d’un médicament ou même la décision d’en prescrire ou d’en conseiller un, ne soit guidée que par l’intérêt du patient et rien d’autre. La balance bénéfices-risques du médicament doit lui être toujours favorable.

À propos de l’auteur

adminG administrator